Billets d’avion : que faire en cas de problème ?

Si vous avez été victime d’un retard de vol ou encore, de l’annulation de votre vol, que ce soit dans le cadre d’un voyage professionnel ou personnel, vous êtes en droit de demander réparation de ce préjudice. Mais quels sont les montants des indemnisations ? Peut-on obtenir un remboursement complet ? Si oui, quelles sont les démarches à réaliser ? Nous avons fait le point sur les différents types de remboursement ou d’indemnisation en cas de problème avec un vol d’une compagnie aérienne.

Quelle est la différence entre l’indemnisation et le remboursement du billet ? 

La plupart des conflits qui concernent les compagnies aériennes et les consommateurs sont dus à des retards ou des annulations de vols. Vous allez vouloir obtenir le remboursement de votre billet bien entendu. Cependant nous allons voir les différents cas de figure qui permettent d’obtenir le remboursement ou seulement un dédommagement sous forme d’indemnisation financière ou autre. Si votre vol est annulé dans les 13 jours qui le précèdent, vous pouvez obtenir son remboursement intégral sur la base du prix de votre achat. Cependant, si vous acceptez un changement de vol, c’est à dire partir à une heure voir un jour différent de celui que vous aviez choisi initialement, vous perdez ce droit. Dans ce genre de situation, vous pouvez exiger la prise en charge de vos frais de boissons, nourriture et logement liés à ce changement de situation. Le remboursement du billet ne pourra se faire que si c’est la compagnie qui est tenue pour responsable de l’annulation et non les conditions météo par exemple.

Une indemnisation en plus du remboursement c’est possible ? 

Vous pouvez percevoir une indemnisation en plus du remboursement total dans certains cas de figure. Sont exclue l’annulation qui ne pouvait être évitée ou encore, si vous avez été informé de l’annulation au moins 2 semaines avant l’horaire de départ prévu mais également entre 2 semaines et 7 jours avant le départ prévu et qu’un autre vol vous permet de partir 2 h au maximum avant l’heure de départ prévu et d’arriver à votre destination moins de 4 h après l’heure prévue. De plus, si la compagnie vous prévient moins de 7 jours avant le départ prévu mais qu’un vol vous permet de partir dans l’heure qui précède celle du départ prévu et d’arriver moins de 2 h après l’heure prévue, vous ne pourrez pas être indemnisé. En dehors de ces cas, le montant de votre indemnisation dépendra des kilomètres entre l’aéroport de départ et celui d’arrivée. Vous pourrez percevoir 250 € par passager pour des vols annulés jusqu’à 1500 kilomètres, 400 € par passager pour tous les vols annulés de plus de 1500 km jusqu’à 3500 km et 600 € par passager pour tous les autres vols annulés. Si vous êtes en droit de percevoir votre remboursement, une indemnisation ou les deux pour votre voyage, vous allez devoir contacter le service client de la compagnie aérienne responsable. Vous ne pourrez pas percevoir d’argent directement à l’aéroport.

Et en cas de retard de vol ? 

En cas de retard d’au moins 3 h à l’arrivée, une indemnité vous sera accordée par chèque ou virement bancaire, ou bien, avec votre accord, sous forme de bon de compensation, uniquement si la cause du retard est imputée à la compagnie aérienne comme Ryanair ou Air France par exemple. Le montant des indemnités reste le même que précédemment. Si le vol est retardé d’au moins 5 h et que vous ne souhaitez pas poursuivre votre voyage, vous pouvez obtenir son remboursement.

Vous aimerez probablement
Envoyer un colis : comment s’y prendre ?
Consommation d’énergie : comment faire des économies ? 

Laisser une Réponse